11 et 12 octobre 2018

Quel État de droit dans une Europe en crise ?

(Amphi Huvelin). – Colloque organisé par la Chaire Jean Monnet DMOCRIS, avec le soutien de l’EDIEC, avec le soutien de la Commission européenne, de la Mission de recherche Droit et Justice et de l’Institut universitaire de France et en partenariat avec l’Équipe de droit public de l’Université Jean Moulin Lyon 3 (dir. sc. : E. Carpano)

Appel à communications

L’Europe est en crise et emporte avec elle l’un des modèles fondateurs de son identité : l’État de droit. Construite dans un dessein de paix, l’Union européenne est exposée à un risque sans précédent de désintégration à la faveur de la multiplicité des crises qui l’affectent (crise identitaire, crise financière, crise des réfugiés, crise sécuritaire) dont l’érosion de l’État de droit constitue une manifestation paradoxale. Les réflexes populistes et nationalistes que ces crises suscitent génèrent des politiques sécuritaires et autoritaires qui viennent saper, dans les jeunes comme dans les veilles démocraties européennes, certaines structures fondamentales de l’État de droit. La Hongrie, la Pologne et, dans une moindre mesure pour l’instant, la Roumanie se sont engagées, dans un processus de démantèlement de l’État de droit en s’en prenant à la justice constitutionnelle, à l’indépendance de la justice, à la liberté de la presse, aux réfugiés, aux minorités, etc. En Autriche, l’extrême droite participe à une coalition gouvernementale en occupant des postes clés dans l’indifférence de l’UE rassurée par sa profession foi européenne. Plus généralement, dans toutes les démocraties européennes, on assiste à une remise en cause d’une certaine conception de l’État de droit où les lois sécuritaires multiplient les régimes de dérogation et d’exception au nom de la lutte contre le terrorisme ou contre l’immigration clandestine. Les structures de l’État de droit sont également affectées par un processus plus profond résultant de la globalisation et de la digitalisation.
L’Union européenne, garante des valeurs qui fondent le pacte européen, a eu une réaction tardive, ambivalente et insuffisante. L’objet de ce colloque est de prendre la mesure de cette crise européenne et globale de l’État de droit.
Le colloque sera organisé autour de différents axes qui seront déclinés sous la forme de tables rondes dont l’objectif sera de confronter les points de vue et d’ouvrir des nouvelles pistes de réflexion pour évaluer, à partir de la situation européenne, la nature et l’étendue de la transformation de l’État de droit dans le monde contemporain.

Axe 1 : Existe-t-il un modèle européen de l’État de droit ?
Axe 2 : État de droit et enjeux numériques dans l’espace global
Axe 3 : État de droit et terrorisme
Axe 4 : État de droit et migrations
Axe 5 : État de droit, justice et fait religieux
Axe 6 : État de droit et européanisation/globalisation

Les propositions de contribution de 500 mots maximum sont à adresser au plus tard le 1er avril 2018 par voie électronique à l’adresse suivante : cee@univ-lyon3.fr.

Les jeunes chercheurs sont encouragés à présenter des propositions de communication. Une large place leur sera réservée.

Les auteurs seront informés après le 15 mai 2018 de la suite donnée à leur proposition de communication après examen par le Comité scientifique.

Les communications sélectionnées feront l’objet d’une publication en 2019.

Les contributions de 8 000 à 12 000 mots devront parvenir au comité scientifique au plus tard le 1er octobre 2018 en vue de servir de support à la discussion.

Les interventions orales devront être brèves (15 minutes) en vue de faciliter la discussion critique et la confrontation des points de vue.

Direction scientifique
Éric Carpano, Directeur du Centre d’études européennes, Chaire Jean Monnet, Université Lyon 3

Comité d’organisation
Éric Carpano, Professeur à l’Université Lyon 3
Marie-Laure Basilien-Gainche, Professeure à l’Université Lyon 3, Membre honoraire de l’Institut universitaire de France

Comité scientifique
Marie-Laure Basilien Gainche, Professeure à l’Université Lyon 3
Éric Carpano, Professeur à l’Université Lyon 3
Hugues Dumont, Professeur à l’Université Saint-Louis de Bruxelles
Xavier Magnon, Professeur à l’Université Aix-Marseille
Gaëlle Marti, Professeure à l’Université Lyon 3
Valérie Michel, Professeure à l’Université Aix-Marseille
Mathilde Philip-Gay, Maître de conférences HDR à l’Université Lyon 3
Romain Tinière, Professeur à l’Université de Grenoble


12-13 avril 2018

Intégration, fédéralisme, sécessionnisme : approches comparées des dynamiques territoriales dans l’Union européenne

Barcelone. – Universitat Pompeu Fabra, Campus de la Ciutadella (Sala Auditori Mercè Rodoreda)

Coordinación : Éric Carpano (Chaire Jean Monnet DMOCRIS, Université Jean Moulin Lyon 3), Marc Sanjaume-Calvet (Universitat Pompeu Fabra), Anthony Sfez (École des hautes études hispaniques et ibériques - Casa de Velázquez, Madrid)

Organización :
École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid), Université Jean Moulin Lyon 3, Centre d’études européennes (CEE, Lyon), Universitat Pompeu Fabra / Institut d’Història Jaume Vicens i Vives

Programme

Ce colloque international ambitionne d’interroger le concept de fédéralisme dans une perspective pluridisciplinaire à la lumière des expériences des États fédéraux ou régionaux européens et de l’Union européenne. Le fédéralisme est souvent présenté comme le cadre rendant possible la construction d’un corps politique commun catalyseur d’intégration. Cependant, beaucoup de systèmes fédéraux ou quasi-fédéraux en Europe se trouvent aujourd’hui confrontés au défi de la résurgence des revendications identitaires nationales et régionalistes. Bien souvent, ces revendications se fondent sur une critique des systèmes fédéraux européens qui seraient en proie à un processus de recentralisation négateur des spécificités locales. Ces critiques, qu’elles soient plus ou moins fondées, invitent à s’interroger sur la raison d’être du fédéralisme : unir dans la diversité. Notre focus portera précisément sur cette essence du fédéralisme et sur la manière de sa mise en œuvre, en Europe et au XXIe siècle, non seulement dans le cadre des États européens mais également au niveau de l’Union dont la nature juridique pose encore question. L’ensemble de la réflexion sera articulée autour de trois questions : comment apparaissent les systèmes fédéraux ? Comment fonctionne un système fédéral et, surtout, comment assurer l’égalité des citoyens d’une Fédération tout en reconnaissant le droit à la différence de certains territoires ? Quelles réponses peut-on apporter aux revendications sécessionnistes au sein d’un système fédéral ? Ces questions seront toutes traitées par des chercheurs en droit, en philosophie ou encore en économie issus d’universités de différents pays européens (Espagne, Belgique, France, Royaume-Uni).


17 mars 2018

Déficit démocratique de l’Union européenne. Quel rôle pour les partis politiques ?

Amphi Huvelin. – Colloque organisé par l’Union des fédéralistes européens, avec le soutien de la Chaire Jean Monnet DMOCRIS

Comment les partis politiques peuvent-ils répondre au besoin croissant d’un débat public sur le projet européen ? Quel peut être leur rôle dans la création d’une société civile européenne ? Comment doivent-ils s’organiser à l’échelle européenne ? Ces questions seront abordées notamment dans la perspective des élections européennes de 2019.

Programme

Avec la participation de :
Sylvie Guillaume, Vice-présidente du Parlement européen (pour l’ouverture)
Jo Leinen, membre du Parlement européen, parrain de l’évènement
Luc Vandeputte, Secrétaire général adjoint, Parti Populaire Européen
Gwendoline Delbos-Corfield, membre du Comité du Parti Vert Européen
Françoise Grossetête, députée européenne, élue Les Républicains
André Gattolin, Sénateur LaREM
Marie Toussaint, membre du Bureau exécutif d’EELV, en charge de l’Europe
Henri Oberdorff, Professeur émérite à l’Université de Grenoble-Alpes et Président de l’Université populaire européenne de Grenoble
Wilhelm Lehmann, chercheur invité à l’Institut universitaire européen, Florence
Michel Theys, éditorialiste à l’Agence Europe
Modération : Fabien Cazenave, journaliste, directeur rubrique Ouest-France/Europe
Inscriptions : www.uef.fr/622


12-13 octobre 2017

L’exception en droit de l’Union européenne

(Amphi Huvelin). – Colloque organisé par la Chaire Jean Monnet DMOCRIS, avec le soutien de l’EDIEC, et de l’EDD 492 et du SGR de l’Université Jean Moulin Lyon 3 (dir. sc. : E. Carpano, G. Marti)

Inscriptions : cee@univ-lyon3.fr

Programme :

  •  
  •  
  •  
  •  
 
© Copyright 2008-09 - Tous droits réservés - http://cee.univ-lyon3.fr/ - Faculté de droit - Université Jean Moulin - Lyon 3 - cee@univ-lyon3.fr